Le jeu dans l’enseignement préscolaire
13 Octubre, 2016
0

Le jeu dans l'enseignement préscolaire:
une voie naturelle et idéale vers l'apprentissage et le développement de l'enfant

Élément présent dans toutes les cultures depuis l'origine des temps, le jeu constitue une caractéristique propre à l'être humain, l'accompagnant tout au long de son évolution et lui permettant de se développer, d'apprendre et de socialiser, d'une manière ouverte et ludique. S'il appartient effectivement à tous les âges, le jeu se caractérise cependant par le fait d'être une forme spécifique et privilégiée d'expression infantile, constituant le principal moteur d'apprentissage des enfants pendant toute leur enfance, et l'activité centrale de cette période.

Voie naturelle et spontanée vers le développement affectif, social, intellectuel et psychomoteur des petits, le jeu comporte d'autre part de nombreux bénéfices supplémentaires pour ceux-ci, comme la stimulation de l'enthousiasme, de la motivation et de la joie, ou le développement de l'attention, de la curiosité et de l'imagination. Source de plaisir et d'apprentissages multiples, le jeu représente de plus une voie précieuse vers l'autoaffirmation et le développement de l'amour propre chez l'enfant, qui à travers le jeu interprète la réalité qui l'entoure et interagit avec elle, exprimant ses émotions et se développant en donnant sens à ses expériences.

Besoin vital né de l'élan exploratoire, présent dès les premiers mois de vie, le jeu se présente par conséquent comme une aide dans le processus d'apprentissage pendant l'enfance, une caractéristique intrinsèque qui lui permit de devenir petit à petit un pilier fondamental de l'intervention éducative pendant la période de la petite enfance.

Si l'on accorde actuellement au jeu une place prépondérante dans l'enseignement préscolaire, cette valorisation positive, ferme et unanime de la part des pédagogues et professionnels de l'éducation ne fut pas toujours malheureusement à l'ordre du jour. L'engagement de nombreux pédagogues de renom fut nécessaire pour que l'on souligne finalement son indéniable importance et qu'on lui concède la reconnaissance et la considération qu'il méritait.

L'usage du jeu dans l'enseignement préscolaire:
le modèle ludique et les différents types de jeux

L'enseignement préscolaire se caractérise actuellement par l'usage du modèle ludique, qui considère le jeu comme un moyen – en tant que source intarissable d'apprentissages – et comme une fin – en tant que besoin et source de plaisir pour l'enfant. Cette double considération correspond cependant exclusivement à la vision de l'éducateur, conscient du potentiel éducatif du jeu et de l'importance de favoriser les aspects permettant le meilleur développement de la personnalité de l'enfant. Grâce à ces interventions éducatives, l'éducateur veille à garantir à l'enfant un droit fondamental et indispensable à son développement: le droit de jouer. Inconscient de ce processus, simplement mû par l'intérêt et l'enthousiasme, l'enfant joue simplement, et apprend comme conséquence de cette activité agréable. Il ne s'agit donc pas de jouer pour apprendre, mais d'apprendre grâce au jeu.

Permettant de favoriser le développement de diverses dimensions intellectuelles et psychomotrices, il est important que l'éducateur et les parents puissent sélectionner et favoriser une grande variété de types et modalités de jeux:

  • Jeux fonctionnels (de 0 à 2 ans) Il s'agit des actions que l'enfant réalise spontanément sur son propre corps ou sur les objets, caractérisées par l'absence de symbolique. Les jeux fonctionnels participent au développement psychomoteur de l'enfant..
  • Jeux d'attention (de 1 à 3 ans) Il s'agit de jeux tranquilles qui impliquent une grande attention de l'enfant envers le matériel utilisé. Ils contribuent au développement psychomoteur et sensoriel de l'enfant.
  • Jeux de construction (de 1 à 3 ans) Ces jeux permettent la manipulation d'objets et favorisent donc la motricité fine. Ils développent d'autre part l'intelligence spaciale et mathématique de l'enfant, en l'aidant à acquérir progressivement des concepts importants liés à la forma, la taille, la quantité...
  • Jeux moteurs (de 1 à 3 ans) Les jeux moteurs sont indispensables pour travailler la motricité globale des petits (marcher, se lever, courir, sauter, bouger les bras, la tête...). Ils permettent de plus à l'enfant de découvrir et maîtriser petit à petit son corps et ses possibilités de mouvement, développant son intelligence corporelle.

    El juego en la etapa infantil

  • Jeux sensoriels (de 1 à 3 ans) Il s'agit de jeux qui permettent – grâce au développement des cinq sens (la vue, l'ouïe, le toucher, le goût et l'odorat) d'améliorer la connaissance de l'enfant du milieu qui l'entoure (nature, vie quotidienne...), grâce à des travaux manuels ou grâce à l'expérimentation sensorielle. Il peut s'agir d'ateliers de peinture, cuisine, de massages corporels ou de relaxation... Les jeux sensoriels contribuent à la libération des tensions chez l'enfant et à l'expression de ses émotions.
  • Jeux communicatifs (de 6 mois à 3 ans) Les jeux communicatifs du bébé apparaissent dès les premiers mois avec l'émission de sons, de bruits de gorge, de babillements, de sourires et de gestes (mouvements des bras, des jambes et de la tête). Ils constituent la première forme de communication du bébé avec le monde qui l'entoure. Par la suite, on peut également favoriser les jeux linguistiques (grâce à la répétition, au chant...) après l'apparition du langage.
  • Jeux par imitation (de 1 à 3 ans) Les jeux par imitation peuvent surgir de manière spontanée ou être provoqués par l'éducateur. Il s'agit de l'imitation par l'enfant d'éléments de vie, comme des mots, des expressions du visage, des bruits d'animaux, des gestes des personnes qui l'entourent... Les jeux par imitation sont infinis et développent de nombreuses dimensions de la personnalité, comme le langage ou l'intelligence émotionnelle.
  • Jeux symboliques (à partir de 2 ans) Le jeu symbolique est une représentation de la réalité par l'enfant, pendant lequel il peut imiter la vie quotidienne des adultes (par exemple, jouer à papa et maman), ou créer des situations nées de sa propre imagination. Il peut se dérouler de manière individuelle ou en groupe, et souvent l'enfant utilise des objets pour symboliser d'autres éléments de la réalité.
  • Le jeu individuel et groupal Pendant les premiers mois de vie le jeu individuel est le plus naturel. Il naît de l'élan exploratoire propre au bébé et lui permet d'acquérir des capacités psychomotrices, intellectuelles et communicatives et de se familiariser avec le monde qui l'entoure. Par la suite, l'instauration progressive de jeux groupaux permettra la développement de la socialisation et de la coopération chez l'enfant.
  • Le jeu libre et le jeu dirigé Aménager des moments spécialement dédié au jeu libre permet le développpement de l'imagination, de la créativité et de l'autonomie chez l'enfant. D'autre part, le jeu dirigé permet de travailler des objectifs spécifiques et définis, et d'augmenter la concentration et l'attention de l'enfant.

Les bénéfices du jeu dans le développement de l'enfant de 0 à 3 ans

  • Dimension psychomotrice
    • Motricité fine et globale
    • Connaissance et maîtrise du corps
    • Intelligence corporelle
  • Dimension intellectuelle
    • Langage
    • Attention visuelle et auditive
    • Réfléxion
    • Organisation logique (intelligence logique et mathématique)
    • Capacité de représentation et pensée symbolique
  • Dimension sensorielle
    • Développement des 5 sens
    • Perception sensorielle
    • Intelligence naturaliste
  • Dimension affective et sociale
    • Échanges avec les autres enfants et les éducateurs
    • Socialisation et communication
    • Création de liens affectifs
    • Intelligence interpersonnelle
  • Dimension émotionnelle
    • Libération des tensions
    • EÉmotions positives
    • Expression des émotions
    • Connaissance de soi (intelligence intrapersonnelle)
  • Dimension artistique
    • Développement et expression de la créativité et de l'imagination
    • Curiosité et initiative

Recommandations pratiques pour les parents

El juego en la etapa infantil

  • De dédier du temps de qualité, de manière quotidienne, à jouer avec votre enfant
    Cela contribuera à son développement, ainsi qu'au partage et à l'expression des émotions en famille.
  • De ne pas trop stimuler votre enfant
    Une stimulation excessive ne permet pas à l'enfant d'apprendre: le jeu doit effectivement être un moment agréable, et il est par conséquent important que vous puissiez jouer avec votre bébé ou votre enfant seulement dans les moments où il est tranquille et où il manifeste l'envie de jouer. Il est important également qu'il n'ait pas trop de jouets et d'objets: avoir moins de jouets lui permettra de plus développer son imagination et son esprit d'iniciative.
  • De ne pas interrompre le jeu de l'enfant
    Le jeu est un moment de relaxation et d'expérimentation pour votre enfant. Interrompre ce processus ou adopter une attitude directive ne lui permet pas de construire ses schémas mentaux et de maintenir sa concentration. Il est donc important de pouvoir l'accompagner en tant qu'observateur.
  • D'accepter les erreurs de votre enfant de manière positive
    Le processus d'essai et d'erreur est naturel dans le développement. Encourager votre enfant l'aidera à ne pas abandonner et à continuer d'expérimenter. Il est indispensable de ne pas lui donner les solutions avant qu'il ne les trouve, le laissant plutôt se développer à son propre rythme.
  • D'encourager son enfant à jouer avec d'autres enfants
    Se transformant petit à petit en une habitude, le jeu collectif l'aidera ensuite à développer des valeurs telles que l'aide et la coopération, et des compétences comme la résolution de problèmes et la créativité.
  • De diversifier les jeux
    Les jeux traditionnels mettent souvent en jeu seulement deux sens: la vue et l'ouïe. Il est très intéressant d'introduire des jeux qui permettent aussi de développer les sens de l'odorat, le goût et le toucher, puisque ceux-ci constituent de grandes sources d'apprentissages.
  • De diversifier les espaces de jeu
    À la maison, à l'air libre... Diversifier les espaces de jeu de l'enfant lui permettra d'acquérir petit à petit des expériences diverses et de développer un plus grand nombre de capacité (exploration et adaptation au milieu, perception sensorielle....)

Fanny Auriau


Bibliographie:

  • DE BONO, E. (2011). El pensamiento lateral. Manual de creatividad. Madrid: Paidós Plural
  • DECROLY, O. (1983). El juego educativo: iniciación a la actividad intelectual y motriz. Madrid: Morata
  • DEWEY, J. (1945). Experiencia y educación. Buenos Aires: Losada
  • JIMÉNEZ MÁRQUEZ, L., MUÑOZ VALLEJO, M.D. (2012). Educar en creatividad: un programa formativo para maestros de Educación Infantil basado en el juego libre. Electronic journal of research in educational psychology, 10 (28), 1099-1122
  • KALEJMAN, C. y GÓMEZ, L. (2012). ¿Qué se juega al jugar un juego? Lúdicamente, 1 (1)
  • PIAGET, J. (1961). La formación del símbolo en el niño: imitación, juego y sueño. Imagen y representación. México: D. F.
  • RUIZ-TILVE ARIAS, C. (2000). El juego lingüístico en la educación infantil. Aula abierta, (75), 95-112
  • ZYCH, I., y ORTEGA RUIZ, R. (2016). El juego infantil y el desarrollo afectivo, ajuste escolar y aprendizaje en la etapa preescolar. Infancia y Aprendizaje: Journal for the Study of Education and Development, 39 (2), 390-400

Deja un comentario

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información.plugin cookies

ACEPTAR